2. LE C.B.E. APRÈS LE SYNODE DE JUILLET 1969

Le C.E.B.E. occupe de plus en plus une place importante dans la vie de l'Église à cause de son dynamisme, à telle enseigne que le Conseil Synodal choisit le Président du goupe comme délégué de la Jeunesse à l'Assemblée Générale de la Conférence des Eglises de toute l'Afrique (C.E.T.A.) au mois de Septembre 1969 à Abidjan, et le Secrétaire Général du groupe comme délégué des jeunes du consistoire de Brazzaville au Synode de Poto-Poto en Juillet 1969.

2.1. Le Camp de Juinet 1969 Mansimou
Le thème de l'Assemblée d'Abidjan était "Avec Christ à l'œuvre en Afrique aujourd'hui." Le CE.B.E., pour préparer son délégué à Abidjan, fit sien le thème de cette assemblée et le retint pour le camp de Mansimou en Juillet 1969 ; le C.E.B.E. comprit que Christ qu'il voulait suivre :
• enseigne la doctrine de Dieu (Jean 7: 14-18);
• nourrit des foules (Luc 9 : 13-17) ;
• guérit des malades (Luc 18 : 35-43) ;
• chasse les mauvais esprits (Matthieu 8 : 16-17) ;
• lutte contre les intempéries (Jean Il : 38-44) ;
• ressuscite des morts (Jean Il : 32-44) ;
• est venu pour servir et non pour être servi.
Ces points, sources d'inspiration du groupe, ont permis de dégager les éléments caractéristiques de l'orientation du groupe à savoir : l'Évangélisation, la Culture et les Problèmes Sociaux. 

2.2. Le Synode de Poto-Poto 1969
Les réformes commencées au Synode de 1967, se poursuivirent. La Jeune-Eglise perdit sa qualité de commission Synodale et fut rattachée à la Commission de l'Éducation Chrétienne, ce qui freina considérablement son bon fonctionnement. 

2.2.1. Le Grand QuiproQuo
Le Président de la section C.E.B.E. de Brazzaville fut nommé par le Synode "Représentant du CEBE au sein du Bureau de la Jeune-Eglise", bureau constitué du Secrétaire Général, du représentant des chorales, de celui des bilombo et de celui de l'École du Dimanche. Le C.E.B.E. comprit par cette nomination que son Président pouvait s'entourer d'un bureau national chargé de mettre sur pied d'autres sections à l'intérieur du pays. Le bureau national fut constitué et se mit rapidement à l'oeuvre pour créer, au cours de l'année 1969 - 1970, les sections de Boko, Louingui, Kinkala, Madzia, Mouyondzi, Zanaga. Le C.E.B.E. se considérait comme un tout, coiffé d'un bureau national.
 
L'aumônier général de la Jeune-Eglise, le Pasteur Alfred CORNUZ quant à lui, gardait à l'esprit l'existence de plusieurs Cercles d'Études Bibliques pour Étudiants et Autres Jeunes. C'est ainsi que dans ses tournées, il créa des cercles d'études des fonctionnaires à Dolisie, Kibangou, Divenié, Fort-Rousset, Gamboma. Il créa en outre un Cercle pour élèves à Pointe-Noire.

D'autres cercles se créaient, même sans la présence du bureau national, du Secrétaire Général ou de l'Aumônier Général de la Jeune-Eglise. C'est ainsi que la section de Mindouli vit le jour en 1970 grâce à Monsieur BALOUETA, professeur au C.E.G. de Mindouli.
La Direction de l'Église fut très surprise de la naissance un peu partout des sections C.E.B.E. et surtout de l'existence du bureau national. Une séance de travail entre le Bureau Synodal et le bureau national mit fin à l'existence de ce dernier. Mais dans le coeur des jeunes étudiants, le bureau national existait toujours et le représentant du groupe au sein du bureau de la Jeune-Eglise était considéré par tous comme le Président national. 

2.2.2. Autre QuiproQuo: l'Appellation C.B.E
Pour la Direction de l'Église, notamment la Commission de l'Éducation Chrétienne, le Synode avait adopté l'appellation Cercle d'Études Bibliques et la commission entendait faire respecter cette décision. Mais les étudiants tenaient à faire disparaître cet aspect "École du Dimanche" en supprimant "Études Bibliques" et s'appelaient volontiers "Cercle Biblique des Étudiants". La lutte était serrée, d'autant plus que les étudiants firent imprimer des t-shirts, avec l'appellation CERCLE BIBLIQUE DES ÉTUDIANTS.
Pour essayer de clarifier définitivement ce problème, car le tout se jouait sur la présence de la notion "Étude Biblique" (ce qui n'est qu'un aspect de son activité), les jeunes ont proposé les dénominations suivantes:
• (Cercle Biblique des Élèves, Étudiants et Autres Jeunes) ;
• (Cercle Biblique Évangélique) au camp national de Zanaga 1976.
L'appellation C.B.E. entra progressivement dans les moeurs et même dans les documents Synodaux.