PRINCIPES FONCTIONNELS

Ce sont des lois générales qui régissent le groupe. Ces principes constituent la base de la vie du groupe.
Adhérer au C.B.E., c'est accepter son fonctionnement démocratique, la pratique en son sein de la critique et de l'autocritique, et son organisation unitaire.

1. LE FONCTIONNEMENT DÉMOCRATIQUE
La démocratie peut être définie comme le système de la participation de tous à la décision. Le fonctionnement démocratique est donc l'application de la règle de la majorité lors des élections, des débats, de la prise des décisions, etc. Il s'agit de s'oublier au profit des autres, de respecter l'opinion de l'autre, de se rallier aux autres.
Vivre avec des gens qui ne pensent toujours pas la même chose que soi-même, même s'ils sont dans l'erreur, dans le but de les amener petit à petit sur le droit chemin, tel devrai être notre comportement général. C'est là que se situe notre tâche d'Évangélisation.

2. L'AUTOCRITIQUE ET LA CRITIQUE

2.1. L'autocritique
C'est la reconnaissance de ses propres fautes. L'homme étant par nature pécheur, la confession devant son Dieu et devant sa communauté religieuse est un acte totalement naturel.
D'une manière générale, l'autocritique est une demande de pardon d'un membre ou d'un bureau du groupe qui s'aperçoit s'être trompé. Elle doit être faite avec humilité et sincérité et doit toujours être accueillie favorablement.
Cependant les sanctions ne sont pas à exclure pour un membre ou une structure (bureau par exemple) qui fait son autocritique.
 
2.2. La critique
C'est l'acte par lequel nous aidons notre prochain à reconnaître ses fautes. Elle ne doit pas être une occasion de détruire ou de diminuer notre prochain, mais au contraire, de l'aider à s'amender. C'est pourquoi elle doit être faite avec amour. Aussi faut-il éviter de personnaliser les critiques.

3. LE CARACTÈRE UNITAIRE DU GROUPE
Le C.B.E. est un. Il élit de manière directe ses responsables, aussi bien au niveau de la section que des sous-sections. Celles-ci ne sont que des structures de travail de la section qui ne jouissent que d'une autonomie relative. L'organisation unitaire permet d'homogénéiser l'action du groupe, de rendre plus efficaces ses structures, d'assurer l'échange d'expériences et d'augmenter ses capacités de travail par l'unité de ses membres.